FÉDÉRATION FRANCOPHONE DE CANCÉROLOGIE DIGESTIVE


ESPACE MEMBRES

Réservé aux professionnels

Mot de passe oublié ? Créer un compte

Veille biblio - Octobre 2020

 Veille bibliographique de la FFCD

 Octobre 2020

 Par Rosine Guimbaud, Bruno Buecher et Gérard Lledo

 Triflurifdine/Tipiracil + bévacizumab  en première ligne des cancers colorectaux métastatique     pour  patients  non éligibles à une bi-chimiothérapie : les données de l’étude de phase II randomisée TASCO1

 Trifluridine/Tipiracil plus bevacizumab in patients with untreated metastatic colorectal cancer ineligible for intensive therapy: the randomized TASCO1 study

Van Cutsem E, Danielewicz I, Saunders MP, et al. Ann Oncol 2020; 31(9): 1160-1168.

 

 

Le TAS 102 (association Trifluridine/Tipiracil, LONSURFÒ) est actuellement indiqué en monothérapie pour le traitement des cancers colorectaux et des cancers gastriques métastatiques en échec des différentes modalités de chimiothérapie validées dans ces indications (et, pour les cancers colorectaux , des biothérapies, anti-VEGF et anti-EGFR) ou non éligibles à ces traitements.

L’étude TASCO1 (TAS-102 in Colorectal cancer) est une étude multicentrique internationale de phase II randomisée visant à évaluer l’efficacité et la sécurité d’emploi de l’association TAS 102 + bévacizumab chez les patients avec cancers colorectaux métastatiques jugés non candidats à une bi-chimiothérapie pour diverses raisons : âge avancé; comorbidités; altération de l’état général; faible volume tumoral, autres … (1).

Le traitement était alloué par randomisation selon un ratio 1 : 1 versus l’association Capécitabine + bévacizumab (bras de « référence »). Le TAS-102 était prescrit à la dose de 35 mg/m2/j 2 fois par jour, 5 jours par semaine, 2 semaines consécutives sur 4 (J1=J28) ; le bévacizumab à la dose de 5 mg/kg toutes les 2 semaines (J1, J15). Le critère principal de jugement correspondait à la survie sans progression ; les critères secondaires à la survie globale, aux taux de réponses et de stabilisations tumorales, à la durée des réponses et à la toxicité des traitements.

Au total, 154 patients (âge médian : 75 ans ; femmes : 43% de l’effectif) ont été inclus et traités par l’association TAS-102 + bévacizumab (TAS-102 + B ; n=77) ou par l’association Capécitabine + bévacizumab (C + B ; n=76). La majorité des patients (73%) avait au moins 3 sites métastatiques et 76% avaient reçu une chimiothérapie adjuvante. L’indice de performance   était de 1 pour la moitié de l’effectif ; 16% des patients avaient un score ECOG PS de 2.

 Les résultats de cette étude sont les suivants :

  •  Survie sans progression médiane : 9,2 mois (extrêmes : 7,6-11,6) versus 7,8 mois (extrêmes : 5,5-10,1) pour le groupe C+B;  Survie sans progression à 12 mois: 40% versus 30% pour le groupe C+B.
  •  Survie globale médiane : 18 mois versus 16,2 mois pour le groupe C+B (taux de décès de 29% et de 43% dans les groupes TAS-102 + B et C+B respectivement au moment de l’analyse).
  •  Taux des réponses et de stabilisations tumorales rapportés dans le Tableau 1.
  •  Fréquence des toxicités de grade 3 supérieure chez les patients traités par TAS-102 + bévacizumab (88% versus 70% pour les patients traités par l’association C+B), sans différence entre les 2 groupes pour la fréquence des arrêts de traitement pour toxicité (18% versus 14%)
  •  Fréquence des neutropénies de grade 3 significativement supérieure chez les patients traités par l‘association TAS-102 + bévacizumab (47% versus 05%); Fréquences du syndrome mains/pieds et de la diarrhée de grade 3 significativement supérieures chez les patients traités par l’association Capécitabine +bévacizumab : 12% versus 0% et 8% versus 1% respectivement.  

 

Au total, les résultats de l’étude TASCO1 sont encourageants et plaident en faveur de la poursuite de l’évaluation de l’association TAS-102 + bévacizumab pour le traitement de première ligne des patients avec cancers colorectaux avancés non éligibles à une bi-chimiothérapie. Il peut s’agir d’une alternative au schéma de l’étude AVEX chez les sujets fragiles en prenant garde à l’hématotoxicité. 

Un essai de phase III (étude SOLSTICE) est acxtuellement menée dans ces mêmes conditions et permettra d’établir clairement son efficacité en comparaison au schéma de référence Capé-Beva.

 

Références

Van Cutsem E, Danielewicz I, Saunders MP, et al. Trifluridine/Tipiracil plus bevacizumab in patients with untreated metastatic colorectal cancer ineligible for intensive therapy: the randomized TASCO1 study. Ann Oncol 2020; 31(9): 1160-1168.

 

Tableau 1 :

Taux de réponses tumorales et de contrôle de la maladie chez les patients traités par les associations TAS-102 + Bévacizumab et Capécitabine + Bévacizumab

 

TAS-102 + Bévacizumab

(n=77) ; n(%)

Capécitabine + Bévacizumab

(n=76) ; n(%)

Meilleure réponse

Réponse partielle

Stabilité

Progression

Non évaluable

 

26 (34)

40 (52)

4 (5)

7 (9)

 

 

23 (30)

36 (47)

12 (16)

5 (7)

Taux de contrôle de la maladie

66 (86)

 

59 (78)

 

 

 

 

 

 

 

ADHÉSION

Réglez votre cotisation en ligne de manière 100% sécurisée
LA FFCD
NOS ACTIONS
NOS ÉQUIPES
ATTACHÉS DE RECHERCHE CLINIQUE
CONSEIL D'ADMINISTRATION
CONSEIL SCIENTIFIQUE
AGENDA
CARTOGRAPHIE
LETTRE FFCD
ESSAIS THERAPEUTIQUES
TOUS LES ESSAIS
OESOPHAGE
ESTOMAC
INTESTIN GRÊLE
CÔLON
COLORECTAL
RECTUM
ANUS
FOIE
VOIES BILIAIRES
PANCRÉAS
TUMEURS ENDOCRINES
COHORTES
PROFESSIONNELS
CHIMIOTHÈQUE
DIAPORAMAS
PUBLICATIONS FFCD
TOXICITÉS
TNCD
OFFRES D'EMPLOI
ESPACE MEMBRES
MALADIES HÉRÉDITAIRES
AUTRES RECOMMANDATIONS
DOCUMENTS UTILES
PATIENTS ET PROCHES
TROUVER UN ÉTABLISSEMENT
DOCUMENTATION GÉNÉRALE
EFFETS SECONDAIRES
TRAITEMENT
FOIRE AUX QUESTIONS
LEXIQUE
PARTICIPER À UN ESSAI THÉRAPEUTIQUE DE LA FFCD
MENTIONS LÉGALES

LIENS UTILES

CONTACT