FÉDÉRATION FRANCOPHONE DE CANCÉROLOGIE DIGESTIVE


ESPACE MEMBRES

Réservé aux professionnels

Mot de passe oublié ? Créer un compte

Veille biblio - Décembre 2019

Veille bibliographique décembre 2019


Faut-il continuer à indiquer une chimiothérapie néoadjuvante ou adjuvante ?


Individual Patient Data Meta-Analysis of the Value of Microsatellite Instability As a Biomarker in Gastric Cancer .F. Pietrantonio et al published at jco.org on September 12, 2019

Résumé par Rosine Guimbaud et Gérard Lledo


A l’instar des CCR, le phénotype « MSI » des adénocarcinomes gastriques localisés semble être un facteur de bon pronostic. De plus des données rétrospectives de deux essais ont suggéré le caractère prédictif négatif du statut MSI pour la chimiothérapie néoadjuvante / adjuvante, ce qui pourrait remettre en cause l’indication thérapeutique (néo)adjuvante dans cette population (1, 2).

Dans cette méta-analyse les rôles pronostiques et prédictifs du statut MSI ont été évalués à partir des données de 4 essais de phase III : MAGIC (chimio ECF en péri-opératoire vs chir seule), CLASSIC (XELOX post-op vs chir seule), ARTIST (radiochimio vs chimio en post-op) et ITACA-S (polychimio vs LV5FU2 en post.) (1-4).
Sur 1556 patients (2/3 asiatiques et 1/3 européens) chez qui le statut MSI a pu être analysé, 121 (7,8%) avaient une tumeur MSI. Par rapport aux patients MSS, on notait chez les patients avec tumeur MSI :

  • Une meilleure survie sans récidive en termes de médiane (HR 1,88 ; P, 0,001) et de taux à 5 ans : 71,8% vs 52,3%
  • Une meilleure survie globale en termes de médiane (HR 1,78 ; P = 0,008) et de taux à 5 ans : 77,5% vs 59,3%
  • L’absence de bénéfice de la chimiothérapie associée à la chirurgie (SSR à 5 ans : 70% vs 77%, NS ; SG à 5 ans : 75% vs 83%), contrairement aux patients avec tumeur de profil MSS (SSR à 5 ans : 57% vs 41% ; SG à 5 ans : 62% vs 53%).


Au total ces données confirment le caractère pronostique favorable du caractère MSI des adénocarcinomes gastriques localisés (qui doit maintenant être pris en compte comme facteur de stratification dans les essais cliniques). Ils confirment la suspicion du caractère prédictif défavorable à la chimiothérapie néoadjuvante et adjuvante.

Même si la dernière version du TNCD ouvre la porte à la discussion au cas par cas, il faudra attendre des résultats d’études prospectives en cours (Etude NEONIPIGA en cours en France par exemple) avant de remettre cause l’indication standard de traitement (néo)adjuvante pour les cancers gastriques localisés MSI à risque de rechute (et d’envisager une éventuelle indication d’immunothérapie).

 

  1. CLASSIC, YJ Bang et al, Lancet 2012; 379: 315–21
  2. MAGIC, D Cunningham et al, N Engl J Med 2006; 355:11-20
  3. ARTIST, SH Park et al, J Clin Oncol 2015; 33:3130-3136
  4. ITACA-S, E Bajette et al, Ann Oncol 2014; 25:1373–8.

 

ADHÉSION

Réglez votre cotisation en ligne de manière 100% sécurisée
LA FFCD
NOS ACTIONS
NOS ÉQUIPES
ATTACHÉS DE RECHERCHE CLINIQUE
CONSEIL D'ADMINISTRATION
CONSEIL SCIENTIFIQUE
AGENDA
CARTOGRAPHIE
LETTRE FFCD
ESSAIS THERAPEUTIQUES
TOUS LES ESSAIS
OESOPHAGE
ESTOMAC
INTESTIN GRÊLE
CÔLON
COLORECTAL
RECTUM
ANUS
FOIE
VOIES BILIAIRES
PANCRÉAS
TUMEURS ENDOCRINES
COHORTES
PROFESSIONNELS
CHIMIOTHÈQUE
DIAPORAMAS
PUBLICATIONS FFCD
TOXICITÉS
TNCD
OFFRES D'EMPLOI
ESPACE MEMBRES
MALADIES HÉRÉDITAIRES
AUTRES RECOMMANDATIONS
DOCUMENTS UTILES
PATIENTS ET PROCHES
TROUVER UN ÉTABLISSEMENT
DOCUMENTATION GÉNÉRALE
EFFETS SECONDAIRES
TRAITEMENT
FOIRE AUX QUESTIONS
LEXIQUE
PARTICIPER À UN ESSAI THÉRAPEUTIQUE DE LA FFCD
MENTIONS LÉGALES

LIENS UTILES

CONTACT